reussir son toeic
C'est quoi le TOEIC ?

▷ Comment réussir son TOEIC ?

Comment réussir son TOEIC

Comment réussir son TOEIC en 2024 : ma méthode efficace et éprouvée 

Une préparation au TOEIC optimale

Dans le cadre de ma préparation pour le TOEIC, je souhaite partager ma stratégie efficace qui vous assurera la réussite. Mon objectif est de repasser à nouveau ce test en 2024.

Petit lifting du TOEIC 

Mon objectif toout comme vous est de réussir son TOEIC, et pour cela, je vais m’appuyer sur la même stratégie que celle que j’ai adoptée par le passé, en adaptant ma préparation au format de ce test si unique.

Le TOEIC a été légèrement modifiée en 2022, cela survient à peu près 1 fois par décennie. Les formats des parties ne sont que légèrement impacté. Seule la dernière partie, la partie 7 du TOEIC s’est corsée.

reussir son toeic

Ma méthode « rabâchage » pour réussir son TOEIC 😉

Le TOEIC : un test d’anglais rigoureux 

Préparer et réussir son TOEIC, c’est se lancer dans un défi ardu, exigeant, et qui demande beaucoup de temps. Que l’on soit salarié, avec un emploi du temps chargé à plein temps ou étudiant.

En effet, le TOEIC requiert une préparation rigoureuse, fastidieuse, et chronophage. Que l’on ait une activité professionnelle à temps plein ou que l’on soit étudiant.

Donc faut beaucoup de travail, d’effort, et de temps pour se préparer au TOEIC. Que l’on soit en poste, avec un horaire de travail complet ou que l’on soit étudiant.

Objectif préparation marathonienne 

Le meilleur moyen de se préparer au TOEIC, c’est de faire un maximum de tests blancs, pour s’entraîner dans les mêmes conditions que l’épreuve réelle.

En effet, pour réussir son TOEIC, rien de tel que de faire le plus de simulations possibles, pour se mettre en situation réelle et s’habituer au format de l’examen.

D’où le fait de s’entraîner comme un marathonien pour atteindre son score voulu. L’entraînement le plus efficace pour le TOEIC, c’est de multiplier les tests blancs, pour se confronter aux conditions réelles et se familiariser avec le déroulement de l’épreuve.

Grâce à mon retour expérience, à la fin de cet article, vous saurez à tout les coup comment réussir son TOEIC.

Mon expérience du TOEIC : comment réussir son TOEIC en changeant de méthode 

J’ai passé le TOEIC à 3 reprises au cours de la dernière décennie. La première fois, je n’avais fait aucune préparation. J’ai tenté ma chance sans savoir à quoi m’attendre. C’était une grave erreur !

La deuxième fois que j’ai passé le TOEIC, j’avais suivi une formation structurée et adaptée à mes besoins : c’est là que repose la clé pour réussir son TOEIC.

En revanche, il y a une nuance, ce programme de préparation au TOEIC était axé principalement sur les notions de grammaire et de vocabulaire, ainsi que sur la régularité.

Cela impliquait que je travaillais avec une professeure particulière au moins une heure par jour, tous les jours.

C’était un bon point, mais pas suffisant, car nous n’avions fait qu’un seul TOEIC blanc.

La grammaire et le vocabulaire sont importants, comme je l’ai dit plus haut, mais ils ne suffisent pas.

Je n’étais pas satisfaite de mon score, même si j’avais atteint le niveau B2 demandé.

Pour booster mon CV, j’ai décidé de retenter le TOEIC en adoptant une nouvelle méthode de révision.

Préparation au TOEIC : comment fixer et atteindre un score réaliste

Mon défi et ma méthode sans être bilingue 

J’ai élaboré moi-même mon programme de préparation au TOEIC, qui comprenait 4 TOEIC blancs.

J’ai obtenu 965 au TOEIC, pourtant je ne me considère pas bilingue. C’est la même stratégie que j’applique pour mon défi révisions.

Pour mon prochain TOEIC, je vise le même score. En effet pense qu’un objectif ne doit pas être atteint, il doit être dépassé. Mon vrai but est donc un score plus élevé que 965.

Je choisis un score réaliste, pour rester sereine. Avec une bonne méthode de préparation au TOEIC, c’est tout à fait possible de réussir son TOEIC, je vais vous montrer comment.

Comment réussir son TOEIC avec son objectif de score réaliste 

Le TOEIC : un vrai défi !

Première étape, avant d’établir sa stratégie de préparation au TOEIC, est de se fixer un score à atteindre réaliste, comme défini dans le paragraphe précédent.

Je compte donc repasser le TOEIC cette année, et pour ce faire, je reprends ma méthodologie de préparation au TOEIC qui a fonctionné.

La plus grande difficulté qu’on rencontre dans l’apprentissage d’une langue étrangère, ce n’est pas la grammaire, c’est à la motivation.

Je travaille à temps complet tous les jours et le week-end, j’ai plus intéressant à faire que de réviser la grammaire anglaise.

Je repasse ce test d’anglais avec cette même stratégie 

Mon objectif pour 2024 est de repasser le TOEIC et d’obtenir un meilleur score. Pour cela, j’ai prévu de me consacrer entièrement à la préparation du test pendant un mois, en l’occurrence le mois de février.

C’est un mois idéal pour se concentrer sur ses révisions, car il suit la période des fêtes et la rentrée, et il précède l’arrivée du printemps. Le froid et la grisaille ne sont pas propices aux sorties, donc autant en profiter pour travailler son anglais.

Bien sûr, cette méthode peut s’adapter à n’importe quelle saison, même l’été ^^  L’important est de s’organiser à l’avance et de se fixer un programme TOEIC adapté à son niveau et à ses besoins.

Comment s’organiser pour réviser efficacement de façon autodidacte 

Comme je ne peux pas suivre une formation TOEIC, je dois apprendre par moi-même. Je me suis donc organisé un planning mensuel avec un objectif de révisions réaliste : pas plus d’une heure par jour.

Je préfère une préparation au TOEIC qui soit progressive, plutôt qu’un bachotage intensif comme à l’université. Nous avons plus de chance de réussir son TOEIC.

Je sais par expérience que réviser au dernier moment avant un examen ne sert à rien. C’est pourquoi je me suis donné un objectif réaliste et motivant pour mon programme de révision.

Mon but est de faire une sous-partie par jour pas plus, et au bout de 28 jours, j’aurai terminé 4 TOEIC blancs. C’est une quantité de révisions suffisante pour progresser.

C’est cette méthode d’organisation que je recommande de suivre sans forcer et vous permettra de réussir son TOEIC.

Hack pour apprendre l’anglais sans temps en plus 

En complet de cette stratégie, je vous révèle mon hack pour vous immerger dans l’anglaia sans y dédiée plus de temps.

En plus de cet objectif, je veux aussi m’exposer le plus possible à l’anglais en utilisant mon « temps masqué» pendant la journée.

→ Pour en savoir plus, je vous propose de cliquer sur ce lien pour découvrir ma >>> méthode pour apprendre l’anglais sans y passer plus de temps.

C’est cette méthode que je partage sur ce site, une méthode qui combine une révision active et une révision passive.

Ainsi, tous les jours, essayez de vous familiariser avec la langue anglaise, même si vous ne comprenez pas tout, vous êtes quand même en contact avec la langue anglaise.

Un autre chose que vous devez faire, ce sont des fiches de révision, à emporter avec vous, et à lire et répéter.

reussir son toeic

Conclusion : comment réussir son TOEIC en 1 mois avec ma méthode

Vous rêvez de passer le TOEIC et de décrocher un bon score ?

Comment vous organiser pour vous préparer efficacement ?

Vous ne voulez pas lire cet article en entier, ne vous inquiétez pas, je vous récapitule ici mes 2 points fondamentaux, pilier de ma stratégie marathonienne de révisions TOEIC : 

Ne faites pas du TOEIC un sprint de dernière minute

C’est une erreur fréquente qui peut m’a coûté cher. Le TOEIC n’est pas un examen que l’on peut réussir en révisant la veille.

C’est un test qui évalue votre niveau global d’anglais, pas vos connaissances spécifiques.

Il faut donc vous préparer sur la durée, en étant régulier et motivé. Ne négligez pas non plus les aspects techniques du TOEIC, comme le format, le temps, les consignes, etc.

Faites des tests blancs pour vous familiariser avec le TOEIC et gérer votre stress, reparti équitablement sur 28 jours = 7 parties x 4 semaines.

Immergez dans l’anglais tous les jours durant votre temps masqué 

C’est la base pour progresser rapidement et acquérir les compétences nécessaires pour le TOEIC.

Choisissez des supports adaptés à votre niveau et à vos centres d’intérêt.

Profitez des moments où vous n’avez pas besoin de vous concentrer pour écouter de l’anglaiss, comme quand vous êtes dans les transports, en faisant le ménage, en cuisinant, etc. pour écouter de l’anglais.

Choisissez des sources authentiques, comme des radios, des podcasts, des séries, des films, etc. et essayez de comprendre le sens général et les mots clés.

Qu’en pensez-vous ? Êtes vous du genre anticiper ou à réviser le TOEIC en dernière minute ?

Et voilà, vous connaissez maintenant ma stratégie de préparation pour réussir son TOEIC.

Si vous la suivez, vous verrez que votre niveau d’anglais va s’améliorer et que vous serez plus confiant pour passer le TOEIC.

Et vous, avez-vous déjà passé le TOEIC ? Quelle a été votre expérience ? Quels sont vos conseils pour réussir le TOEIC ? Partagez votre avis en commentaire, je serai ravi de vous lire.

Si vous aimez cet article, vous êtes libre de le partager :)

Laisser un commentaire

error: Content is protected !!