préparation TOEIC
Défi

▷ Défi 1 mois – préparation au TOEIC

Appuyez sur « Play » pour écouter. Ceci est mon premier podcast, soyez indulgent 🙂

Ou appuyez sur « Download » pour le recevoir sur votre smartphone ou tablette, et le réécouter plus tard.

Mon défi de ce mois de février : me préparer au TOEIC

préparation TOEIC

Dans le cadre de ma préparation au TOEIC, je vous livre ici ma stratégie performante. En effet, j’ai pour objectif de repasser le TOEIC en 2023.

Pour ce faire, je vais suivre la même méthodologie que j’ai suivie auparavant, en prenant en compte les changements au niveau de la forme du test.

En effet, l’examen du TOEIC a eu un petit lifting en 2022. La forme du test demeure toutefois globalement identique.

Se préparer au TOEIC, s’avère être une tâche difficile, laborieuse, très chronophage, en particulier en tant qu’actif, avec une vie professionnelle remplie à temps complet.

Pourtant le meilleur entraînement au TOEIC qu’on puisse prétendre, et de faire le maximum de TOEIC blanc, pour se tester dans les conditions réelles de l’examen.

 

 

La méthode inefficace préparation au TOEIC

préparation TOEIC

Pour avoir passé 3 fois le TOEIC au cours des 10 dernières années, la première fois je n’avais absolument rien préparé. J’y suis allée en touriste.

Lorsque je l’ai passé la deuxième fois, j’avais préparé en révisant à travers un module en option à l’université.

Les cours étaient très scolaires, le programme de préparation au TOEIC tourné essentiellement vers les notions de grammaire et le vocabulaire.

Ce qui est en soit une bonne chose en soi mais insuffisant dans le sens où nous n’avions passé qu’un seul TOEIC blanc.

Réviser la grammaire et le vocabulaire, doit être un objectif comme expliqué ci-dessous, pas la stratégie. Mon score final n’était pas à la hauteur de mes attentes.

Quelques années plus tard pour des raisons professionnelles, je l’ai repassé mais j’ai décidé de changer ma méthodologie de préparation au TOEIC.

 

Mon programme de préparation au TOEIC gagnant

préparation TOEIC

Tout au long de mon programme de préparation au TOEIC que j’ai mis en place de façon autodidacte, j’ai fait 4 TOEIC blancs.

J’ai réussi à atteindre 965 au TOEIC, pourtant je ne considère pas comme bilingue. C’est cette méthodologie que réutilise de nouveau durant mon défi.

Pour mon prochain TOEIC 2023, je me fixe un score égal. Pour moi un objectif n’est pas fait pour être atteint mais dépassé. Mon objectif réel est donc un score supérieur à 965.

Je préfère viser un score réaliste, pour ne pas me mettre la pression. Avec une méthodologie de préparation au TOEIC performante, c’est tout à fait possible.

 

Intégrer la préparation au TOEIC dans une vie chargée

préparation TOEIC

Première étape, avant d’établir sa stratégie de préparation au TOEIC, est de se fixer un score à atteindre réaliste.

Je compte donc repasser le TOEIC cette année, et pour ce faire, je reprends ma méthodologie de préparation au TOEIC qui a fonctionné.

La plus grande difficulté qu’on rencontre dans l’apprentissage d’une langue étrangère, ce n’est pas la grammaire, c’est à la motivation.

Je travaille à temps complet tous les jours et le week-end, j’ai plus intéressant à faire que de réviser la grammaire anglaise.

Je me suis donc fixé comme défi de repasser le TOEIC en 2023. J’anticipe et j’ai décidé de consacrer mon mois de février à la préparation au TOEIC.

Période un peu plus calme après les fêtes, et après le rush de la rentrée. C’est encore un mois où il fait encore froid, ou l’on n’est pas tenté de sortir se promener.

 

Se préparer au TOEIC : ma stratégie avec des objectifs réalistes

préparation TOEIC

Je n’ai pas la possibilité de faire une formation TOEIC, du coup la seule solution est de travailler de façon autodidacte.

La seule solution est de faire un planning hebdomadaire avec un objectif de révisions réaliste : une heure par jour GRAND maximum.

Une préparation au TOEIC qui est progressive, aux antipodes d’un bourrage de crâne enseigné à l’université.

J’ai fait l’expérience de bachoter à la dernière minute avant un examen, c’est très inefficace. En me fixant un objectif réaliste, on a moins de risque d’abandonner son programme de révision.

J’ai pour objectif de faire une sous-partie par jour, pas plus, au bout de 28 jours, j’aurai fait l’équivalent de 4 TOEIC blancs. Ce qui n’est pas négligeable en terme de révisions.

 

En complément d’une préparation au TOEIC

préparation TOEIC

Toutefois, en parallèle de cet objectif, je me fixe comme objectif de m’immerger au maximum dans l’anglais en rentabilisant notre « temps perdu » tout au long d’une journée.

→ Je vous invite pour en savoir plus à suivre ce lien pour découvrir ma >>>  méthode pour apprendre l’anglais sans y consacrer plus de temps.

C’est cette méthode que je transmets à travers ce site, une méthode qui comprend une façon active et une façon passive de réviser.

Ainsi au quotidien, essayer autant que possible, à vous imprégner de la langue anglaise, mais si vous ne comprenez pas tout, vous êtes quand même baigné dans la langue.

Autre objectif à mettre en place, faire des fiches de révision, à transporter avec vous, et à lire et répéter.

 

Résumé de ma stratégie de préparation au TOEIC :

  • >>> n’y consacrez qu’une seule heure par jour pendant 1 mois (manière active)
  • >>> rentabilisez le « temps perdu » en écoutant en anglais au maximum (manière passive)
  • >>> avoir en tête que la préparation au TOEIC est un marathon, pas un sprint de dernière minute.

➡️ Et vous, avez-vous déjà passé le test TOEIC ? N’hésitez pas à me faire part de votre retour en commentaire 🙂

Si vous aimez cet article, vous êtes libre de le partager :)

18 commentaires

Laisser un commentaire

error: Content is protected !!